Sur son blog, le représentant de la 1ère circonscription de Côte d’Or (Dijon) à l’Assemblée nationale annonce qu’il ne se représentera pas aux élections législatives de 2017 afin de permettre le renouvellement de la classe politique :

« Je crois qu’il est grand temps de changer l’engagement politique par la preuve. Il doit en effet être conçu comme un engagement au service de l’intérêt général et non plus comme un métier. Faut-il attendre le changement des règles ou s’imposer les règles du changement ?

Je considère qu’il faut à la fois limiter le cumul des mandats en nombre et dans le temps car on ne peut pas être partout et bien faire plusieurs choses à la fois. C’est pourquoi je m’applique cette exigence à moi-même, comme je m’étais appliqué le non cumul avec un exécutif local dès le lendemain de mon élection en tant que député en 2012, bien avant le vote de la loi qui s’appliquera à tous en 2017. On ne peut pas regretter de voir les mêmes têtes depuis des décennies et en même temps reproduire des schémas identiques, même quand on est plus jeune. L’ordre des choses installe une forme de glaciation qui empêche le renouvellement des idées, l’audace et la prise de risque. Il faudrait être candidat à tout, partout et tout le temps pour exister. C’est cela aussi le moteur de la défiance. »

À noter que Laurent Grandguillaume n’est pas un inconnu des contribuables. Il faisait partie des « députés-clones » du Parti socialiste ayant envoyé des courriers écrits par le groupe PS à l’Assemblée nationale aux citoyens de leurs circonscriptions.

Ce bémol mis à part, Laurent Grandguillaume avait été un contradicteur honnête de Contribuables Associés au cours des débats des 3e rencontres parlementaires de la fiscalité, à l’issue desquelles nous l’avions interviewé :

Pour répondre à la question rhétorique du député, il est en effet préférable de la part des élus de s’imposer les règles du changement plutôt que d’attendre le changement des règles, même si celui-ci est bien entendu indispensable. Combien de députés auront-ils le courage de Laurent Grandguillaume ?

Observatoire Corruption

Contribuables Associés contre la corruption et pour la transparence de la vie publique.