En 2015, le sénateur LR de l’Yonne Henri de Raincourt avait admis avoir touché, en plus des 11.416 euros net qu’il percevait au titre de son indemnité de base et de son indemnité représentative de frais de mandat (IRFM), 4000 euros par mois entre 2008 et 2011 de son groupe au Sénat, l’Union des Républicains sociaux (URS). Il a été mis en examen jeudi 15 décembre 2016 pour recel de détournements de fonds publics.

Rappel :

***

Sur LeMonde.fr :

« Le sénateur Les Républicains Henri de Raincourt a été mis en examen jeudi 15 décembre dans l’enquête sur des soupçons de détournements de fonds publics au Sénat au profit d’élus de droite. »

***

Le magazine d’investigation de France 3 Pièces à Conviction s’était également penché sur le cas de Henri de Raincourt :

Observatoire Corruption

Contribuables Associés contre la corruption et pour la transparence de la vie publique.

Cet article comporte 1 commentaire

  1. Bernard ALGHISI

    Merci de bien vouloir nous informer lorsqu’il sera « enfin » condamné et que tous les recours seront épuisés…..!
    Magouille et corruption, les deux mamelles de la « crise » de la « dépense publique » et autant de crimes contre le peuple.
    http://www.associationmieuxvivredanslatransparence.fr – Bernard ALGHISI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *