Reserve Parlementaire

Le commentateur Jamas félicite Contribuables Associés pour la suppression à venir de la clientéliste « réserve parlementaire » :

Pour la réserve parlementaire, je crois que ce coup ci que Contribuables Associés. et tous les gens qui défendaient sa suppression pure et simple et dont je fais partie ont gagné.

La loi qui s’avance sur la moralisation de la vie publique, devenue sur la confiance en la vie démocratique, admirons le distinguo, a prévu d’effectivement supprimer cette réserve à 130 millions €. annuels. Et je vois mal cette réserve parlementaire perdurer dans la lessive actuelle, même atténuée à la validation finale.

Comme quoi, ça peut avancer. Pas vite, mais quand même malgré tout.

Cela montre aussi que la pression de l’opinion publique porte ses fruits, malgré les résistances.

Et cela montre l’utilité d’une association comme Contribuables Associés.

(Source)

Observatoire Corruption

Contribuables Associés contre la corruption et pour la transparence de la vie publique.
  • reiller

    Si vous avez écouté « C politique ce soir » ,je suppose que vous êtes moins optimiste…

    • Avez-vous un lien ?

      • reiller

        Non.
        Je signale simplement à jamas des combines nouvelles dont on a parlé dans cette émission sur la 5: certains ne pensent visiblement qu’à l’argent.

        • jamas

          je n’ai pas vu l’émission : désolé !
          C’est comme avec les fabricants de fausse monnaie. On a beau inventer des billets plus performants. Ils n’en sont pas pour autant infalsifiables à 100 %. Mais la tâche des truands en est rendue plus ardue.
          Eh bien, ça n’est pas en restant les bras croisés face aux profiteurs de système qui arpentent les palais de la république qu’on fera avancer les choses.
          Aucun dispositif anti-profiteurs n’est parfait. Ca n’est pas pour autant qu’il ne faut pas mettre en œuvre celui qui améliorera la situation antérieure.

          • reiller

            Toute règle peut être contournée c’est vrai; et le meilleurs dispositifs sont ceux qui incitent à bien faire.
            Mais quand la règle pousse au crime, tout ce qui est imaginable sera fait.
            Donc ce soir là ,il fut question de la loi de moralisation du financement des partis politiques. Non seulement cette loi ne définit pas un parti politique, ni le travail qui en est attendu en retour de l’argent versé(classique en France), mais ce texte donne une valeur à la tête de député: environ 34 000€ par an pour son parti politique. Certains députés, conscients de leur valeur vénale, se vendent donc au groupe le plus offrant: « si je dis que je suis chez toi ,tu me donnes combien? ». Je suppose que cette disposition a été prévue pour renforcer la majorité, le résultat est là: la foire aux bestiaux. Le pire est que tout le monde à salué ce progrès moralisateur!
            Alors méfions nous de ce qu’ils vont pondre cette fois ci…

  • Pingback: Réserve parlementaire : Thierry Solère a subventionné l'association « Génération 109 » de son assistant Antoine de Jerphanion()

  • Pingback: Moralisation de la vie publique : le détricotage a commencé()