Impression

Avec le lancement de l’Observatoire de la Corruption, Contribuables Associés se dote d’un outil qui va lui permettre d’amplifier son combat pour la moralisation de la vie publique en France.

Chose promise, chose due : nous avons aujourd’hui le plaisir de vous annoncer le lancement de l’Observatoire de la Corruption. Ce lancement a été officialisé une première fois le 5 avril, lors de notre Rendez-Vous Parlementaire du Contribuable à l’Assemblée nationale.

En germe depuis le soutien de notre association en 2014 et 2015 à la proposition de loi  des députés Cinieri et /Morel-À-L’Huissier visant à permettre l’inéligibilité de tout élu condamné pour corruption ou fraude fiscale, l’Observatoire a pour mission non seulement la lutte contre la corruption, mais aussi la lutte contre l’ensemble des pratiques condamnables impliquant des responsables politiques, administratifs et syndicaux.

Ce travail d’information, de surveillance, d’analyse et de proposition aura toujours comme angle d’approche le combat principal de Contribuables Associés depuis sa création en 1990, qui est la lutte contre la dépense publique excessive, les gaspillages d’argent public et la promotion de la réduction de la pression fiscale en France. En effet, la corruption et les autres pratiques condamnables ont un coût, supporté par les contribuables.

C’est ce qui distingue notre Observatoire d’autres démarches ayant aussi pour mission la lutte contre la corruption, comme Anticor et l’antenne française de Transparence International.

Contribuables Associés, association non subventionnée et indépendante de toute affiliation politique, a en la matière une liberté que d’autres organisations n’ont pas. Elle est en outre consciente que l’on ne peut pas parler sérieusement de la corruption en France si l’on ne prend pas en compte son moteur et son mobile, à savoir l’argent public, issu des impôts payés par les contribuables.

Sur le site Web de l’Observatoire seront publiés des articles, enquêtes, études et propositions qui auront pour trait la lutte contre la corruption mais aussi toutes les pratiques qui, par le discrédit qu’elles jettent sur les institutions et l’État, concourent à la rupture du contrat implicite qui doit exister entre les responsables politiques et l’administration d’une part, et d’autre part les citoyens-contribuables.

Ainsi, tout ce qui sera publié ici n’aura pas seulement pour but de dénoncer des pratiques et des personnes impliquées dans des affaires de corruption.

Car le but de Contribuables Associés n’est pas seulement ici de dénoncer la corruption. Le but est plus généralement la moralisation de la vie publique en France, dont la lutte contre la corruption est l’un des moyens principaux. Au-delà, c’est à une refondation de ce contrat entre dirigeants et citoyens que nous voulons, et devons parvenir.

Eudes Baufreton

Délégué général

Contribuables Associés

Eudes Baufreton