Menacé de perdre son siège de sénateur dans l’affaire de ses présumées « caisses noires » (suspectées d’avoir servi à acheter des voix à Corbeil-Essonnes, ville dont il a été le maire), l’avionneur bénéficie d’un nouveau répit.

Le tribunal de grande instance de Paris a en effet ordonné un « supplément d’information », ce qui risque fort de remettre aux calendes grecques le procès d’un homme déjà âgé de 91 ans.

Le site Mediapart analyse ce contretemps comme « un nouvel exemple de l’incapacité de la justice à condamner les puissants dans les dossiers financiers ».

Observatoire Corruption

Contribuables Associés contre la corruption et pour la transparence de la vie publique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *