Un Casier Judiciaire Vierge Garantirait-il Vraiment La Probité Des élus ?

Un casier judiciaire vierge garantirait-il vraiment la probité des élus ?

La vice-présidente du Conseil régional d’Occitanie Béatrice Négrier a été condamnée à seulement 4000 euros d’amende, un abattement de 20% de la somme à payer si celle-ci est réglée dans un délai d’un mois (soit 3200 euros d’amende) et aucune inscription au casier judiciaire alors qu’elle a été reconnue coupable du détournement de 356.415 euros à son profit personnel.

Lire plus

JO 2024 : la candidature de Paris entachée par l’implication d’un responsable condamné

Le site Mediapart révélait récemment que Jean-Louis Boujon, ancien président de l’UNSS et de la Fédération internationale du sport scolaire condamné pour après avoir détourné des subventions à son profit, était à Rio pour y représenter la délégation française de rugby à VII. Il fait également partie du comité de soutien pour Paris 2024.

Lire plus

À la une des médias ces derniers jours

Au menu sur la semaine écoulée : népotisme dans le Var, avantage indu à un préfet déjà mis en examen dans les Hauts-de-Seine, impunité d’Agnès Saal, et clémence des peines requises contre Serge Dassault dans une double affaire de fraude fiscale et d’achat de voix lors d’élections.

Lire plus

Pont-de-Claix (Isère) : le maire Christophe Ferrari utilise la justice pour faire taire les critiques

Tous les agissements des élus ne pourraient être connus sans le travail des médias locaux, quelles que soient les critiques que l’on puisse formuler concernant certaines de leurs méthodes d’investigation. Et ce travail ne pourra se faire si les élus peuvent condamner à la fermeture les médias qui leur déplaisent, en utilisant l’argent des contribuables pour traîner leurs détracteurs devant les tribunaux.

Lire plus

« Il faut en finir avec le deux poids, deux mesures entre les secteurs public et privé » (Vincent Delahaye)

Le sénateur-maire de Massy (Essonne) a déposé un amendement au projet de loi « Sapin 2 » pour renforcer les sanctions à l’égard des élus et des administrateurs de collectivités territoriales pratiquant des reports de paiement d’une année sur l’autre pour améliorer artificiellement leurs comptes, une pratique constatée notamment dans l’ex-région Poitou-Charentes de Ségolène Royal, le département de Seine-Saint-Denis (présidé de 2008 à 2012 par un certain Claude Bartolone) ou l’Essonne.

Lire plus